Fondée en 2012 par Élise Moussion (comédienne) et Blandine Griot (musicienne), la compagnie la Belle Étoile s’est tout naturellement orientée vers le spectacle musical.

Le spectacle jeunesse Cendrillon a ouvert le bal : une tendre évocation du conte de Perrault et de l’opéra de Massenet. Un moment de rêve et d’imaginaire pour les petits, avec de la poésie.

C’est avec Fanélie Danger que nous avons développé notre registre de lectures musicales et installé notre style : des créations littéraires, le travail de la voix parlée et chantée, l’importance de la chanson, une bonne dose de fantaisie, un peu d’humour et une recherche constante de simplicité, en duo. 

Conte, théâtre, roman, poésie, lettre, témoignage et chanson sont notre matière première.

Nous prêtons nos voix à des auteurs divers, notamment Annie Ernaux, Ismaïl Kadaré, Louise Labé, Jacques Prévert, Beatriz de Die, Molière, Dalida, Gaston Couté, Roy Lewis, Romain Gary, Virginie Despentes, Georges Brassens, Colette, Anne Sylvestre, Aya Nakamura, Elsa Osorio ou Lucie Aubrac.

La compagnie appelle plusieurs artistes – comédiens et musiciens – à la rejoindre, et étend son public, avec plusieurs centaines de représentations au fil des ans.

Si nous privilégions la polyphonie et le travail d’harmonisation des voix féminines pour une dimension très épurée, notre musique peut s’accompagner aussi de violon, clarinette, accordéon, guitare, ukulélé, piano et percussions.

Après avoir vécu à Lyon, Grenoble, Chambéry, Villeurbanne, la Belle Étoile pose ses valises à Saint-Étienne (42) et continue à jouer partout en France, dans des châteaux, des scènes conventionnées, chez des particuliers, en médiathèques et fêtes du livre, pour des commémorations, des festivals, théâtres, maisons de la poésie et toute forme de lieu.